Infirmier Sapeur-Pompier (ISP)

La fonction principale de l’infirmier sapeur pompier (abrégé en ISP) est de pouvoir pratiquer sur un patient des soins médicaux lorsque la situation dépasse les compétences du secouriste. Cet infirmier informe les médecins du SAMU sur l’état du patient par radio ou téléphone. C’est lui qui est responsable de toute l’organisation afin d’amener la victime vers la structure de soin. Comment devenir un infirmier sapeur-pompier ? Quelles sont les missions attribuées à l’ISP ?

Le diplôme d’État d’infirmier

Il existe deux possibilités pour devenir un infirmier sapeur pompier : l’une d’entre elle est de participer à un concours. Pour cela, il faut d’abord être titulaire du diplôme d’État d’infirmier pour ensuite candidater au concours. Il faut prendre en compte que ce concours existe pour les ISP volontaires et les professionnels.
Cette formation se fait en quatre parties : le premier est le tronc commun de la sécurité civile, qui permet d’organiser l’aide médicale ; elle donne les réglementations essentielles et les contraintes possibles. Le deuxième module est le secourisme, autrement dit les bases même d’un sapeur pompier. Les deux autres parties appartiennent au DIU – SSSM du Service Départemental d’Incendie et de Secours (Diplôme Inter-Universitaire – Service de Santé et de Secours Médical), avec comme module Santé Publique et Urgence. Lorsque ces modules sont réalisés et les résultats satisfaisants, le diplôme est obtenu.

Le concours d’infirmier sapeur pompier

Lorsque le diplôme d’État est en main, le nouvel infirmier peut s’inscrire au concours. Cependant, il existe quelques conditions afin d’y participer : il faut être de nationalité française, posséder les droits civiques, être admissible à des conditions physiques et médicales, et enfin, avoir quarante ans au 1er janvier de l’année du concours.
Après l’acquisition de ces critères, le concours se déroule en deux temps : le premier est l’épreuve d’admissibilité, c’est l’examen du dossier d’inscription, afin de voir si tout est en ordre. Vient en deuxième temps, l’admission par un entretien avec un jury. Les candidats admis au concours sont immédiatement inscrits sur une liste d’aptitude nationale qui a une durée de trois ans. Ils doivent obligatoirement trouver un poste disponible pendant ce laps de temps, sinon il doit recommencer le concours.

Les missions principales d’un infirmier sapeur pompier

Outre le fait d’avoir les compétences d’infirmiers, le pompier doit prendre des décisions importantes et les initiatives afin d’orienter au mieux les victimes. Il doit connaître les étapes à suivre pour les premières urgences comme la prise de médicaments ou l’intubation par exemple.
Il doit également suivre les conditions physiques des sapeurs pompiers, leur faire des exercices de la médecine professionnelle et participer à leur formation. Il doit donner des conseils concernant la médecine préventive, l’hygiène et la sécurité. L’infirmier surveille aussi l’état de l’équipement médical, ainsi que celui des secouristes et des pompiers. En conclusion, c’est un travail minutieux qu’il faut organiser afin de perdre le moins de vie possible lors de la mission.

Ailleurs sur le web : ANISP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *